La Nouvelle Tribune

Algérie : Bouteflika veut réviser la constitution

Espace membre

Le vent de révision et de changement de constitution qui souffle en Afrique gagne l’Algérie. La Présidence de la République a dévoilé mardi un avant-projet de révision de la Constitution algérienne. L’avant-projet présenté par Ahmed Ouyahia prévoit, le retour à la limitation des mandats présidentiels et l’officialisation de la langue tamazight.

Dans la nouvelle mouture de la loi fondamentale qui sera présentée au Parlement au mois de février, il y a la constitutionnalisation de la Réconciliation nationale, la consécration de la séparation des pouvoirs qui affranchit les pouvoirs judiciaires et législatifs de l’emprise du pouvoir exécutif. En son article 2, la nouvelle mouture de la Constitution consacre l’Algérie comme un Etat islamique. « L’Islam est la religion de l’Etat » indique cet article. A propos de la limitation à deux du nombre de mandat présidentiel, faut-il le rappeler, c’est un retour à la situation de 2008. Le régime en place avait fait sauter le verrou de la limitation du nombre de mandat pour permettre à Abdelaziz Bouteflika de briguer un troisième mandat.