La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire: Les clarifications du gouvernement à propos des prisonniers graciés

Espace membre

Usant de ses prérogatives constitutionnelles et conformément à l’article 45, le président ivoirien Alassane Ouattara avait annoncé le 31 décembre 2015, la grâce présidentielle à plus de 3 000 prisonniers.

Mais la nouvelle a fait l’objet de polémiques au niveau de la classe politique surtout au sein de l’opposition.  C’est dans ce contexte que le ministre ivoirien de la justice a organisé un point de presse ce lundi 4 décembre pour apporter des clarifications concernant la grâce annoncée par le président Ouattara. En effet,  Gnenema Coulibaly, a indiqué qu'une centaine de détenus de la crise postélectorale bénéficieront de liberté provisoire dans l'attente de leur jugement. Selon le ministre de la justice, la grâce concerne essentiellement des prisonniers de droit commun, même ceux détenus dans la cadre de la crise postélectorale pourront en bénéficier. Mieux, Gnenema Coulibaly a donné plus de précisions sur ce qu’il entend par grâce en déclarant que « On ne parle de grâce que quand il y a condamnation. Par principe, la plupart des dossiers issus de la crise postélectorale n’ont pas fait l’objet de jugement et il ne peut s’agir de ces personnes-là ».