La Nouvelle Tribune

Rwanda: Vives critiques suite à l’annonce d’un troisième mandat de Kagamé

Espace membre

Après l’annonce du président Paul Kagamé de se porter candidat pour un troisième mandat en 2017, des voix se sont levées pour dénoncer ce qu’elles qualifient de «manœuvre politicienne». Deux partis de l’opposition rwandaise ont exprimé leur indignation face à cette attitude de Kagamé.

C’est ainsi que Frank Habineza président du Parti vert, un parti de l'opposition rwandaise et Boniface Twagirimana, vice-président du parti Forces démocratiques unifiées (Fdu) n’ont pas marchandé leurs mots pour qualifier ce coup de force du pouvoir en place. Selon eux, le président Paul Kagamé est en contradiction avec lui-même. Le vice-président du parti Forces démocratiques unifiées (Fdu) a rappelé comment Kagamé avait critiqué ses prédécesseurs qui s’éternisaient au pouvoir, une chose que lui-même avait promis de ne pas faire. Selon ces deux partis de l’opposition rwandaise, l’annonce d’un troisième mandat est la suite du processus qui a commencé par la pétition des citoyens qui réclamait des reformes constitutionnelles suivi par le referendum. Il faut noter que grâce aux nouveaux textes en vigueur, le président Kagamé peut rester au pouvoir jusqu’en 2034.