La Nouvelle Tribune

Burkina Faso : Sidi Paré ex-ministre de la transition accusé de complicité avec Diendéré

Espace membre

Au Burkina Faso, la justice règle toujours ses comptes avec les auteurs du putsch manqué dirigé par Gilbert Diendéré. Alors que celui croupit quelque part en prison dans le pays, c'est au tour d'un ancien ministre de la transition de se justifier devant la justice du pays des hommes intègres.

Et pour cause, Sidi Paré était ministre délégué à la sécurité dans le gouvernement de transition dirigé par Isaac Zida et Michel Kafando. Il lui est reproché une collaboration intentionnelle avec les auteurs du putsch manqué pensé par Gilbert Diendéré. Qu'il vous souvienne juste après l'échec du coup d'état, un autre ministre s'était interrogé publiquement sur le rôle qu'aurait pu jouer le ministre de la sécurité. Il avait alors déclaré:  soit il est incompétent pour n'avoir pas eu vent du coup d'état, soit il est complice.

C'est vers la seconde version que se tourne donc l'accusation. Sidi Paré devra répondre devant la Haute cour de justice du pays pour attentat et complicité d'atteinte à la sûreté de l'Etat. D'autres anciens ministres ont également été mis en accusation : les ministres du dernier gouvernement de Compaoré pour "coups et blessures volontaires, assassinats et complicité de coups et blessures et d'assassinats"; Lucien Marie Noël Bembamba lui aussi ministre de Blaise Compaoré, quant à lui est en plus accusé de détournement.