La Nouvelle Tribune

Burundi: Attentat manqué contre un proche de Nkurunziza

Espace membre

Le chaos s’installe peu à peu au Burundi. Les violences se multiplient causant de plus en en plus de morts. Ainsi, ce vendredi 4 décembre, trois assaillants ont perdu la vie dans une embuscade à Bujumbura, capitale du pays.

C’est un haut gradé de l’armée qui a été la cible des assaillants. Le général Christophe Manirambona, puisque c’est de lui qu'il s’agit, est le chef du bureau des unités spéciales et est un proche du président Pierre Nkurunziza. Selon les sources concordantes, les assaillants étaient déguisés en policiers. Ils ont tiré à la roquette et au fusil d’assaut sur le véhicule du général Christophe Manirambona. Selon les mêmes sources, deux autres assaillants ont été arrêtés. Il faut rappeler que depuis l’annonce du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat, le Burundi est le théâtre d’actes de violence sans précédent.  En plus de cela, l’opération de désarmement des insurgés lancée par Nkurunziza a été la goûte d’eau qui a fait déborder le vase.