La Nouvelle Tribune

Burkina: Roch Kaboré élu président par K.O avec 53,49%

Espace membre

Roch Marc Christian Kaboré. C’est le nom du tout nouveau président du Burkina Faso. Il est élu avec 53,49% des suffrages au premier tour selon les résultats provisoires proclamés cette nuit par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à l’issue de l’historique élection présidentielle du dimanche 29 novembre.

Derrière lui, Zéphirin Diabré, le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (Upc) qui totalise 29,65%. Arrive en troisième position Tahirou Barry avec 3,09%. Sur les 5.517.015 inscrits,3.309.988 votants ont été enregistrés avec 191.293 bulletins nuls.Soit un taux de participation de 60% selon la Céni. Ces résultats proclamés par la Céni dirigée de main de maître par Me Barthélémy Kere, devront être soumis au Conseil constitutionnel qui dispose d’un délai de trois semaines pour rendre les résultats définitifs. Me Kere a indiqué que les candidats pourront présenter des recours dans un délai de 7 jours. Mais ça ne risque pas de changer quelque chose. Zephyrin Diabré le deuxième s’est déjà rendu au QG du nouveau président élu pour lui présenter ses félicitations. Les observateurs nationaux comme internationaux jugent unanimement, crédible le double scrutin présidentiel et législatif. « Le processus électoral a été libre et pacifique » a reconnu quelques heures plus tôt la Mission d’observation électorale (Moe) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest dans une déclaration préliminaire face à la presse. Et avant la Cedeao, la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (Codel) a conclu que « le peuple burkinabè a relevé le défi d’organiser ces scrutins historiques dans un climat apaisé » et a appelé l’ensemble des candidats et candidates, des parties politiques à « respecter le verdict des urnes et à user, le cas échéant, des voies légales en cas de contestation des résultats provisoires proclamés par la Céni ».

 

Proclamation des résultats provisoires par la Céni: Roch Kaboré élu président par K.O avec 53,49 % Posté par lanouvelletribune.info sur lundi 30 novembre 2015

 

Burkina: Vers un KO de Kabore au premier tour de la présidentielle

En attendant les résultats d'une quarantaine de communes voici les résultats du trio de tête actuellement : Roch Kaboré 52,77;  Zephyrin Diabré 29,52%; Tahirou Barry 2,91%. A noter que le dispositif de la Ceni pour la proclamation des résultats provisoires est déjà en place.

 

Le trio de tête actuellement selon les résultats provisoires de 324 communes sur 368: Roch kabore 53,80; Zephyrin Diabre 30,03%; Tahirou Barry 2,77%. Posté par lanouvelletribune.info sur lundi 30 novembre 2015

 

Burkina : Résultats provisoires de la ceni attendus ce jour

Les résultats provisoires de la ceni sont annoncés pour ce jour à  23h50 heure locale.

Burkina : Roch Kaboré largement en tête selon un résultat partiel de la Codel

Roch Marc Christian Kaboré, le candidat du Mpp à la présidentielle de ce dimanche au Burkina Faso est largement en tête selon un résultat partiel de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (Codel). Ce résultat, produit après la compilation des résultats de 78 communes sur 368 que compte le Burkina Faso Roch Kaboré obtient 52,84% contre 31,9% pour Zéphirin Diabré, son concurrent direct. A la troisième position Me Bénéwendé Sankara qui est crédité de 2,41%. De ses observations présentées à la presse lors d’une conférence de presse à Splendide hôtel de Ouagadougou, la Codel indique que « le peuple burkinabè a relevé le défi d’organiser ces scrutins historiques dans un climat apaisé ».

Elle note également que « l’ensemble des acteurs du processus électoral ont joué leur partition dans le succès de ces scrutins ». A cet effet, la Codel appelle l’ensemble des candidats et candidates, des parties politiques à « respecter le verdict des urnes et à user, le cas échéant, des voies légales en cas de contestation des résultats provisoires proclamés par la Céni ».

La Codel crédibilise les élections présidentielles et législatives

« Le peuple burkinabè a relevé le défi d’organiser ces scrutins historiques dans un climat apaisé ». Conclusion générale de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (Codel) qui a fait ce lundi 30 novembre 2015 un point global de ses observations sur le déroulement des élections de dimanche au Burkina Faso. Dans cette déclaration d’une dizaine de pages, la Codel dirigée par Me Halidou Ouédraogo présente point par point des observations non seulement sur le déroulement du vote mais aussi sur l’organisation et le fonctionnement de la Céni, la campagne électorale menée par les acteurs politique, les activités d’éducation civique électorale, la mobilisation de la société civile, la participation des femmes… plusieurs motifs de satisfactions de corrobore sa conclusion générale sur le scrutin. Entre autres, il y a le déroulement paisible de la campagne électorale, le comportement de l’administration et de la Ceni qui selon la Codel, « s’est jusque-là efforcée de s’acquitter dans les meilleures conditions de toutes les taches à lui échues, en parfaite intelligence avec toutes les autres parties prenantes du scrutin. Les acteurs politiques, pour leur part, informe Ismaël Diallo le porte-parole de la Codel, ont largement fait montre de retenue et de responsabilité tout au long de la campagne électorale ». Aussi la Codel s’est réjoui de la bonne sécurisation des lieux de vote et des matériels électoraux du début jusqu’à la fin en présence des forces de sécurité.

De nouvelles statistiques

La Codel a aussi rendu des statistiques qui crédibilisent davantage les scrutins.  Sur la base des rapports de 99% des 6000 observateurs déployés dans toutes les 13 régions et 45 provinces, la Codel a constaté que « les procédures d’ouvertures des bureaux de vote ont été respectées dans 97% des bureaux de vote ». Le matériel nécessaire était disponible dans 91% des bureaux de vote. Au dépouillement la Codel informe que dans 93% des bureaux de vote, les délégués des candidats présents ont reçu une copie des résultats. Dans 95% des bureaux de vote, le nombre d’émargement correspondait au nombre de bulletins trouvés. Aussi rapporte la Codel, « la décision d’annuler un bulletin était toujours prise par consensus dans 99% des bureaux de vote ». Tous les bureaux de vote ont sécurisé les enveloppes à destination des autorités. Sur la base de 228 rapports sur 251,le constat est que 100% des bureaux de vote ont fait le dépouillement en public.

Des dysfonctionnements et insuffisances

En dehors des motifs de satisfactions la Codel relève qu’il y a eu quelques dysfonctionnements et insuffisances. Entre autres, le manque d’affichage des listes électorales dans 76% des bureaux de vote, le déficit de matériel électoral dans 3% des bureaux de vote, l’ouverture tardives des bureaux de vote, l’insuffisance de bulletin de vote… La Codel à l’issue de ses observations a formulé des recommandations à l’endroit des différents acteurs du scrutin.

Olivier Ribouis (Envoyé spécial au Burkina)