La Nouvelle Tribune

Rdc : l’opposition craint un dernier piège de Kabila

Espace membre

Joseph Kabila continue de donner du fil à retordre à l’opposition en République démocratique du Congo (Rdc). Le président congolais prévoit pour les jours à venir un dialogue de dernière minute à propos de l’organisation des scrutins dans son pays. Pour Dynamique de l’opposition, une plateforme anti-Kabila, c’est un énième piège que le président à la fin de son dernier mandat constitutionnel tente de poser aux partis d’opposition pour obtenir astucieusement la prolongation de son règne à la tête du pays.

Pour sa part, la Dynamique d’opposition dit niet. Elle ne veut pas y prendre part. La plateforme anti-Kabila estime que c’est un dialogue inopportun. Ce que veulent les Congolais, selon un des responsables de cette plateforme, c'est que les élections s’organisent à bonnes dates et que le président Kabila passe le témoin à une autre personne qui sera élue.

Mobilisation pour contrer Kabila

Les mouvements, associations et partis politiques membres de la Dynamique d’opposition n’entendent pas laisser faire le président Kabila qu’ils soupçonnent d’être dans une stratégie du dilatoire. En convention jusqu’à ce vendredi ils peaufinent à leur tour, une stratégie constituée d’une batterie d’actions de mobilisation des populations. Selon Martin Fayulu, responsable de la plateforme, « si rien n’est fait Kabila va s’imposer ». Le président Joseph Kabila, a-t-il prévenu, fera, « un coup d’Etat constitutionnel ».