La Nouvelle Tribune

Usa : Obama sanctionne le Burundi

Espace membre

Barack Obama, le président américain a annoncé vendredi, son intention de sanctionner le Burundi. Dans un communiqué de la Maison Blanche, Barack Obama informe le Congrès qu’il va retirer le Burundi des pays bénéficiaires de l’African growth and opportunity act (Agoa).

Cette sanction est la conséquence des violations des droits de l’homme qui ont court dans le pays. Selon le président américain le Burundi régresse dans le rétablissement de l’Etat de droit et du pluralisme politique. Dans sa correspondance au Congrès américain, Barack Obama cite une série d’actes qui rendent le Burundi inéligible sur la liste des bénéficiaires de cet accord commercial privilégié avec les Etats-Unis.

Il en veut pour raison, les assassinats et exécutions extrajudiciaires, les actes de torture, la répression de l’opposition, les arrestations arbitraires qui ont été enregistrés lors de la campagne électorale en prélude à la controversée réélection du président Pierre Nkurunziza. Aussi, signale Barack Obama, le régime en place a muselé les partis d’opposition qui n’ont pu battre campagne comme cela se doit.

Le président américain n’a pas occulté les exactions de la police et des milices Imborenakure aux ordres du régime en place. Avant de passer à la sanction, Washington avait à de nombreuses reprises appelé le pouvoir en place à respecter les droits des burundais. Mais tous ses appels sont restés lettres mortes.