La Nouvelle Tribune

Lutte contre la corruption au Nigéria : Buhari va gérer lui-même le ministère du pétrole

Espace membre

Muhammadou Buhari, actuel Président du géant Nigéria, a décidé de prendre le contrôle du portefeuille clé du pétrole. C’est ce qu’a annoncé son porte-parole ce mardi. Plus de trois mois déjà qu’il est aux commandes mais le Nigéria n’a toujours pas un nouveau gouvernement.

La nouvelle est venue de New York, où le Président participe au 70e Assemblée Générale de l’ONU. Il informe qu'il va désormais gérer le secteur pétrolier de son Etat et sera assisté pas un secrétaire d’Etat qui va gérer les affaires courantes de ce secteur. L’information est confirmée par le porte-parole du Président, Femi Adesina sans plus de détails.

Le Nigéria est le premier producteur de pétrole en Afrique. Mais il dépend d’une part, à environ 70% de ses exportations de pétrole brut pour fournir son budget et d’autre part, à 90% pour ses recettes en devises. A sa prise de fonction le 29 mai dernier à l’âge de 72 ans, Muhammadou Buhari n’entendait pas reculer devant la corruption qui gangrène ce secteur. Il a décidé au mois de juin, de dissoudre l’ensemble du conseil d’administration de la campagne pétrolière nationale nigériane (NNPC) et a ordonné un audit financier.

Muhammadou Buhari avait contribué lui-même à l’installation du NNPC dans les années 1997 alors qu’il était ministre du pétrole sous le général Olusegun Obasanjo. Aussi, a-t-il dirigé le Petroleum Trust Fun (PTF) en 90. Si le président a mis du temps pour constituer son gouvernement, ce serait à cause de sa détermination de faire la lumière sur le parcours des personnes qui seront désormais ses proches.

Le Chef d’Etat nigérian a promis nommer son cabinet ce mercredi. Mais les nominations doivent faire objet d’approbation du parlement qui n’a repris ses travaux que ce mardi. Le peuple nigérian garde encore son souffle pour voir de quoi sera fait ce gouvernement. Puisqu’une commission avait conseillé au Président de rationnaliser le nombre de postes ministériels.