La Nouvelle Tribune

Changement de constitution à Brazzaville : « Sassou dégage! » répondent les Congolais

Espace membre

Ils n’auront pas attendu le déploiement des urnes pour manifester leur opposition au projet de référendum devant permettre le changement de la constitution au profit d’une nouvelle candidature du président Denis Sassou Nguesso. Des militants d’opposition et leurs leaders sont massivement descendus dimanche dans les rues de la capitale Brazzaville pour manifester leur désaccord et demander au président de quitter le pouvoir au terme de son dernier mandat en 2016.

Le message est clair, « Sassou dégage ! », « Non au troisième mandat », « Non au référendum ! » ont scandé les Congolais au cours de leur itinéraire long de plusieurs centaines de mètres. Le président Sassou Nguesso soupçonné depuis des mois, a fini par jeter le masque mardi dernier en annonçant son intention de soumettre un référendum de changement de constitution aux Congolais. A 71 ans, Denis Sassou Nguesso sera hors-jeu en 2016, selon la constitution actuelle qui fixe à 70 ans, l’âge limite pour se porter candidat à la présidentielle en République du Congo Brazzaville. Il est également frappé par la limitation du nombre de mandat qui est de deux selon la constitution. A lui seul, Denis Sassou Nguesso totalise 32 ans au pouvoir. Dans les rues de Brazzaville, trop c’est trop disent les manifestants qui veulent une nouvelle personnalité à la tête du pays. « Le Congo n’est pas la propriété des Sassou » ont-ils crié.