La Nouvelle Tribune

Justice : Idriss Deby accusé de tortures et d’exécutions de prisonniers de guerre

Espace membre

Idriss Deby Itno, le président du Tchad est visé par une plainte déposée mercredi 2 septembre devant les Chambres africaines extraordinaires à Dakar. Selon les plaignants, le président tchadien a commis des actes de tortures et des exécutions de prisonniers de guerre au moment de la guerre dans son pays dans les années 1990.

Au moment des faits, a précisé Me Mbaye Jacques Ndiaye, l’avocat des plaignants, Idriss Deby n’était pas encore président du Tchad. Selon l’avocat ce sont des actes criminels qui relèvent de « crimes de génocide, crimes de guerre, crimes contre l’humanité ». Alors que le procès de son rival Hissène Habré fait grand bruit, Idriss Deby pourrait aussi être poursuivi à Dakar pour les faits qui lui sont reprochés. L’avocat précise que les Chambres africaines ont la compétence de connaître des faits ayant eu entre 1982 et 1990 et donc ceux reprochés à Idriss Deby y sont inclus étant donnés qu’ils se sont produits avant le 1er décembre 1990.