La Nouvelle Tribune

Franc CFA : l'Afrique doit avoir sa propre monnaie pour Idriss Déby

Espace membre

Et une voix de plus au compteur. Alors que plusieurs économistes et africains veulent tourner la page du Franc CFA, le président Tchadien Idriss Déby relance le débat de la monnaie commune. Pour lui, il va sans dire que l'Afrique doit avoir sa propre monnaie pour amorcer le développement

"il y a aujourd'hui le FCFA qui est garantit par le trésor français. Mais cette monnaie là, elle est africaine. C'est notre monnaie à nous. Il faut maintenant que réellement dans les faits, que cette monnaie soit la nôtre pour que nous puissions, le moment venu, faire de cette monnaie une monnaie convertible et une monnaie qui permet à tous ces pays qui utilisent encore le FCFA de se développer. Je crois que c'est une décision courageuse que nos amis français doivent prendre" A t-il lancé pendant une conférence de presse.

Pour Idriss Déby, dans certaines clauses de coopération du Franc CFA sont dépassées, et ne profitent pas à l'Afrique. Il faut donc pour ce dernier en finir avec la monnaie garantie par le trésor français pour le bien des africains. Mais il précise, il ne s'agit pas de s'opposer à la France, mais de normaliser la relation entre celle-ci et les pays africains. Et si frapper sa propre monnaie coûte cher et nécessite des technologies spéciales coûteuses, il propose qu'un appel d'offre soit lancé pour palier à ce problème : "Cette question n'est pas un tabou. Celui qui veut faire de cette question un tabou va tuer l'Afrique et demain on va être condamné par les générations futures" a t-il déclaré face aux journalistes. Bien que cette décision ait des impacts même en France, Idriss Déby affirme que c'est une décision courageuse que la France doit prendre.