La Nouvelle Tribune

Présidentielle ivoirienne : l’UNG peaufine sa stratégie de conquête du pouvoir

Espace membre

En prélude à la présidentielle d’octobre 2015 en Côte d’Ivoire, l’Union des nouvelles générations (UNG) du président Stéphane Kipré, a tenu vendredi  7 août dernier à Sun Beach hôtel à Cotonou, des assises, pour étudier les possibilités de conquête du pouvoir.

Conquérir et exercer le pouvoir. C’est le propre de tout parti politique et l’Union des nouvelles générations (UNG), un parti politique ivoirien présidé Stéphane Kipré, ne déroge pas à cette règle. Vendredi 7 août dernier, alors que le pays célébrait le 55ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, les militants de ce parti politique venus de divers horizons se sont retrouvés à Sun Beach hôtel à Cotonou pour réfléchir autour du thème : « l’UNG face aux enjeux des élections de 2015 ».  La cérémonie d’ouverture de ces assises était présidée par Dr Issa Malick Coulibaly, Vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) du président Laurent Gbagbo et invité spécial du président Stéphane Kipré.

Dans son mot de bienvenue à l’ouverture des travaux des, Etienne N’Guessan, président du comité d’organisation, a présenté la situation sociopolitique et économique actuelle de la Côte d’Ivoire. Il a fait remarquer que cette dernière est semblable à celle d’un avion piloté par un adolescent qui ne sait comment atterrir parce que pilotant pour la première fois et à l’aide d'un manuel. Il poursuit en expliquant que la seule réflexion des propriétaires de l’avion est de penser à faire atterrir l’appareil sans l’abîmer. En terme clair, comment reprendre le contrôle du pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire de la main de l’actuel locataire de l’hôtel ivoire.

Dr Issa Malick Coulibaly, après avoir félicité le bureau local de l’UNG pour ses efforts malgré ses maigres moyens, a invité les uns et les autres à œuvrer pour la libération des détenus (500 environs au nombre desquels l’ancien président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé tous deux détenus à la Haye).  Le Vice-président du FPI a, dans son discours, également appelé au respect de la Constitution ivoirienne. Notamment de l’article 35 relatif aux conditions d’éligibilité du président de la république. Il a fini par inviter les congressistes à examiner la question de la présidentielle de 2015 et à se positionner.

Le 1er Vice-président de l’UNG, Allan Aliali, représentant le président Stéphane Kipré à ces assises, a rassuré les militants du parti aujourd’hui en exil dans divers pays de la sous-région et en Europe de ce que la « victoire » est proche.