La Nouvelle Tribune

Abidjan-Ouaga : une idée de Kafando et Ouattara contre les djihadistes

Espace membre

Renforcer les échanges de renseignements. C’est l’idée partagée par les présidents de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso pour faire face à la menace grandissante des attaques djihadistes dans la sous région.

Michel Kafando, le président de la transition au Burkina Faso était à Abidjan chez son homologue Alassane Ouattara ce vendredi où ils ont entre autres, échangé sur la coopération entre les deux pays. Rapportant à la presse le contenu de leur échange le président burkinabé a indiqué qu’ils ont discuté de l’épineuse question de « la sécurité qui ignore les frontières ».Devenu, une branche de l’organisation terroriste Etat islamique, Boko Haram et les autres organisations terroristes, fait observer le président Michel Kafando, « ne se privent pas de frapper » où bon leur semble. Raison pour laquelle, il assure que « l’insécurité se vit partout en Afrique de l’Ouest ». Avec Ouattara, les deux chefs d’Etats sont convaincus qu’il est nécessaire d’unir les moyens dans une relation bilatérale mais aussi, dans la mesure du possible avec les autres pays voisins afin de parvenir à « conjurer » Boko Haramn aqmi et autres. Michel Kafando a également confié que la Côte d’Ivoire et son pays auront davantage de consultations pour faire face à ce qu’ils appellent « un fléau ». Mais dans l’immédiat, ils ont décidé de commencer à s’échanger des renseignements.