La Nouvelle Tribune

Cameroun : de présumés combattants de Boko Haram décapitent trois villageois

Espace membre

A peine a-t-on fini de déplorer l’attentat suicide de samedi dans la ville camerounaise de Maroua que Boko Haram s’est encore illustrée dans le pays. Trois personnes ont été retrouvées décapitées après de nouvelles attaques survenues dimanche dans les villages de Tchebe-Tchebe et Dzaba proches du Nigéria.

Cette attaque attribuée à des islamistes de Boko Haram, est la sixième en deux semaines. Selon des témoins, les assaillants ont mis le feu à de nombreuses maisons et une église catholique. Dans cette partie de l’extrême Nord du Cameroun, les populations craignant l’insécurité les populations délaissent leurs habitations. Les deux villages attaqués ce dimanche, indique une source sécuritaire de la région, sont situés dans une région montagneuse difficile d’accès.

Boko Haram qui multiplie les attaques suicides au Nigéria et dans les pays frontaliers a depuis peu changé de stratégie, compliquant la lutte pour la force régionale. La secte islamiste a désormais adopté la stratégie de kamikazes qui s’explosent au milieu des populations, créant une psychose dans les esprits. Pour faire face à ce type d’attaques, des observateurs appellent à un renforcement des services de renseignement et une implication active des populations.

Lire Nouvelle attaque de Boko Haram à Maroua : la nécessité de la collaboration de la population