La Nouvelle Tribune

Cpi : El-Béchir brave à nouveau le mandat d’arrêt

Espace membre

Après avoir filé entre les doigts de la Cour pénale internationale en quittant le sol sud africain où il s’était rendu au sommet de l’Ua, Omar El-Béchir, le président soudanais récidive. Bravant le mandat d’arrêt international de la Cpi, il est arrivé ce dimanche en Mauritanie pour prendre part à un sommet africain sur l’environnement qui va durer deux jours.

C’est la deuxième fois que le président soudanais va dans la capitale mauritanienne en dépit du mandat d’arrêt de la Cpi. Comparé au risque qu’il a pris en allant en Afrique du Sud, Omar El-Béchir ne risque pas gros en Mauritanie. Le pays n’est pas signataire du statut de Rome et ne reconnaît donc pas la compétence de la Cpi. Au pouvoir depuis 26 ans, le président soudanais est poursuivi pour génocide, crime de guerre dans la région du Darfour. Au total 300.000 personnes avaient été tuées dans le conflit qui a éclaté en 2003 selon l’Onu.