La Nouvelle Tribune

Burundi : moins de 24 heures d’une présidentielle explosive

Espace membre

Demain 21 juillet 2015, c’est la journée de tous les dangers pour le Burundi. Contre toutes les voix discordantes, le régime en place organise sa présidentielle pour donner un troisième mandat au Pierre Nkurunziza.

Edouard Nduwimana a confirmé lundi la tenue de cette élection en dépit des nombreux appels à un report de ce scrutin pour trouver des solutions à la crise qui secoue le pays et qui a déjà fait plus de 70 morts. Il assure que toutes les dispositions sécuritaires ont été prises pour « sécuriser les élections ».Sont attendus dans les urnes, 3.800.000 électeurs inscrits sur le mystérieux fichier électorale à la connaissance du parti au pouvoir. Selon Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Ceni, au total 08 candidats sont en lice pour ce scrutin dont le grand favori est le président sortant. L’élection se fera en absence d’observateurs étrangers. L’Union africaine et l’Union européenne ont refusé d’envoyer des observateurs pour surveiller un scrutin qui selon elles, se tient dans des conditions inadéquates.