La Nouvelle Tribune

Troisième mandat : Kagamé réussit là où Nkurunziza a échoué

Espace membre

Paul Kagamé est parti pour avoir son troisième mandat à la tête du Rwanda. La pétition présentée en faveur d’une réforme constitutionnelle permettant au président Paul Kagamé de briguer un troisième mandat a été approuvée par les parlementaires rwandais.

Unanimement, députés et sénateurs ont voté en faveur de cette pétition présentée par environ 4 millions de citoyens rwandais. Cette constitution qui sera modifiée est pourtant jeune. Elle a été adoptée en 2003 et limite à deux le nombre de mandat présidentiel. Héros du génocide rwandais, Paul Kagame dirige le pays depuis 1994. Démocratiquement élu en 2003 et réélu en 2010, l’homme fort du Rwanda devrait quitter le pouvoir en 2017. Avec cette réforme en vue, le président rwandais pourrait s’éterniser au pouvoir.

Où Nkurunziza a échoué

En obtenant le feu vert du parlement Paul Kagamé vient de réussir où le président Burundais Pierre Nkurunziza a échoué. Critiquant l’entêtement de son homologue burundais, le président Kagamé a dans une vidéo ayant circulé sur internet en mai, dit : « Comment pouvez-vous alors dire: ‘je reste, que l'on veuille de moi ou non’? C'est un problème très sérieux Si vos propres concitoyens vous disent: ‘nous ne voulons pas que vous fassiez ça ou que vous nous dirigiez’, peut-être sont-ils en train de dire que vous n'avez pas fait assez pour eux ».