La Nouvelle Tribune

Allemagne : Norbert Lammert (Bundestag) reconnaît le génocide namibien

Espace membre

En Allemagne, les langues se délient quant au massacre des peuples durant le début du 20è siècle. En effet, outre les meurtres de masse dénoncés pendant les deux guerres mondiales, les armées allemandes ont également semé la terreur sur le continent africain, notamment en Namibie. 

Des peuples qui revendiquaient l'accès et la gestion de leurs sols et leurs richesses ont été massacrés sans ménagement en Namibie. Ainsi, d'après les chiffres, des dizaines de milliers de personnes des ethnies Hereros et Namas, ont été tuées parce qu'elles avaient tenté une révolution (80% des hereros et près de la moitié des Namas).

Certains avaient été affamés et d'autres tués, d'autres laissés à la merci des maladies, dans des camps qualifiés de camps de concentrations. C'est donc ce massacre sans pitié qu'a reconnu le président du parlement allemand, rapporté dans les colonnes du journal Die Zeit. Une première reconnaissance officielle pourrait-on dire.