La Nouvelle Tribune

Burkina : Zida dans un bras de fer avec la hiérarchie militaire et les pro-Compaoré

Espace membre

Partira ou partira pas du gouvernement de transition avant octobre 2015, Yacouba, Isaac Zida le premier ministre burkinabé ne veut pas laisser tomber le président Michel Kafando. Mis sur la sellette par ses frères d’armes qui réclament le retrait des militaires des organes de la transition, il a réaffirmé mardi après sa visite en Côte d’Ivoire où vit en exil l’ancien président Blaise Compaoré, sa détermination à poursuivre le travail à la tête du gouvernement de transition.

« Je suis très serein… je vais tenir ferme » a déclaré le soldat premier ministre qui trouve qu’«il y a de petits malins qui pensent qu’ils peuvent tromper les gens autour d’eux pour atteindre leur objectif ». Pour la hiérarchie militaire et le Régiment de sécurité présidentielle (Rsp), le premier ministre Zida doit rendre le tablier. Et cette position est partagée par des pro-Compaoré qui craignent que ce bras de fer avec la hiérarchie militaire n’entame la cohésion de l’armée burkinabè. Cette position n’est pas partagée par des membres des organisations de la société civile et autres citoyens qui ont apporté leur soutien au premier ministre qu’ils ont accueilli mardi à son retour de la Côte d’Ivoire.