La Nouvelle Tribune

Cameroun : Hollande évoque l'épineux dossier du massacre de 1950

Espace membre

Au Cameroun où il terminait sa tournée africaine, François Hollande, le président français a tenu un discours audacieux. Il a osé évoquer l’épineux dossier de la guerre contre l’Union des populations du Cameroun (Upc).

François Hollande a achevé sa tournée africaine par une étape au Cameroun ce vendredi. Il s’agit de la première visite d’un chef d’Etat français depuis 1999. Le président français a rencontré son homologue Paul Biya. Ensemble, ils ont évoqué des dossiers sensibles, dont la guerre contre l’Union des populations du Cameroun (UPC).

Des dizaines de milliers d’indépendantistes de ce mouvement avaient été massacrés successivement par l’armée française dans les années 1950 et par celle du Cameroun alors formée par des officiers français dans les années 60. Le Président Hollande qui est l’unique chef d’Etat français à se rendre au Cameroun depuis 1999, a lors d’une conférence de presse ce vendredi, reconnu qu’«il y a eu des épisodes tragiques dans l’histoire » franco-camerounaise, notamment la « répression dans la Sanaga-Maritime en pays Bamiléké ».

Et pour la première fois dans l’histoire, le président Hollande a émis le souhait de l’ouverture des archives pour les historiens. Pour des analystes politiques, avec ce discours, le président François Hollande vient de briser un tabou. Reste à savoir si l’Etat français serait prêt à procéder à des réparations aux parents et à des victimes qui gardent encore des séquelles de ces évènements tragiques.