La Nouvelle Tribune

Inondations à Abidjan : la compassion de Nicéphore SOGLO

Espace membre

Le phénomène des inondations ne sévit pas seulement dans la ville de Cotonou mais dans toutes les villes du Golfe de Guinée. Après Accra au Ghana il y a quelques jours, c’est Abidjan qui vient de subir les affres de ce fléau saisonnier qui a occasionné plusieurs pertes en vies humaines dans la capitale ivoirienne.

A travers un message de sympathie et de compassion aux familles des victimes, le président-maire de la ville de Cotonou Nicéphore D. SOGLO vient de présenter ses condoléances et de manifester sa solidarité et celle de ses populations à la ville sœur d’Abidjan. Il en a profité pour inviter à nouveau à la mobilisation de toutes les instances dirigeantes tant aux niveaux local que national pour une réflexion profonde sur la question.

COMMUNIQUE

Les inondations constituent un phénomène saisonnier fort préoccupant à chaque période pluvieuse et qui sévit sévèrement dans le Golfe de Guinée comme ailleurs les cyclones et les tempêtes sèment la mort et la désolation. Les populations des villes côtières de notre sous-région subissent un véritable calvaire à chaque saison pluvieuse. Elles connaissent des drames humains insupportables : destruction d’habitats par glissements de terrain ; inondations des foyers entraînant des déplacements forcés, chamboulement total de cadres et conditions de vies. Elles sont victimes de nuisances terribles et de nombreuses familles sont éplorées par des décès aussi bouleversants qu’imprévisibles. Des villes dans la sous région sont durement frappées par ce fléau dévastateur que constituent les inondations. Ainsi après Accra où il eut près d’une centaine de morts, c’est Abidjan qui vient de subir quelques pertes en vies humaines. J’ai manifesté la solidarité de Cotonou à Accra et à la ville sœur d’Abidjan avec laquelle nous avons entrepris de mutualiser nos expériences dans le cadre du projet Paris-Cotonou-Abidjan. En ces occasions douloureuses j’ai envoyé aux Maires de ces villes des messages de sympathie et de compassion. Cette situation dramatique invite à la mobilisation de tous : instances dirigeantes au niveau local que national et aussi les populations à œuvrer ensemble pour soulager les souffrances des sinistrés. Une telle situation implique pour la surmonter d’énormes moyens qui dépassent les capacités des villes et exige de l’Etat une intervention vigoureuse en appui aux efforts déployés par les municipalités. Le règlement durable des problèmes des inondations liées au changement climatique nécessite de gros investissements et appelle à une large mobilisation de ressource au plan mondial ainsi que l’établissement de mesures adéquates pour éviter à l’humanité des menaces qui mettent en danger sa propre existence.

La prochaine conférence sur les changements climatiques qui aura lieu à Paris donne à la communauté internationale l’opportunité d’approfondir les réflexions et d’échanger sur cette question existentielle.

Fait à Cotonou, le 23 juin 2015
Le Président-Maire de la Ville de Cotonou
Nicéphore Dieudonné SOGLO