La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : les pratiques de Ouattara ne sont pas vertueuses selon Konan Banny

Espace membre

Après avoir terminé sa mission à la tête de la Commission dialogue, vérité et réconciliation à lui confiée par le président Alassane Ouattara, Charles Konan Banny parle du chef de l’Etat ivoirien sans langue de bois. Leader de la coalition nationale pour le changement (Cnc) qui regroupe des transfuges du Parti démocrate de Côte d’Ivoire (Pdci), Charles Konan Banny rêve de battre Alassane Ouattara à la prochaine présidentielle.

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, il a expliqué les motifs de son choix et pourquoi l’actuel président et lui ne sont plus amis. Affirmant qu’il « connaît Ouattara depuis les années 1970 », il s’est montré déçu de son désormais ancien ami de qui il dit « Je pensais qu’il allait rompre avec des pratiques d’un autre âge. Cela n’a pas été le cas ». A propos de ces pratiques, Charles Konan Banny explique que Alassane Ouattara ne se préoccupe plus des libertés publiques.

Il parle également d’arrestations arbitraires de ses proches au lendemain de sa déclaration officielle d’aller à la présidentielle contre Alassane Ouattara qui a été désigné candidat unique de l’alliance formée par le Rassemblement des Démocrates (Rdr) et le Pdci auquel il appartient. « trois personnes de mon entourage ont été embastillées » a déclaré Charles Konan Banny. Pour cela il estime que le président Alassane Ouattara envisage l’amitié comme une « soumission ». Accablé d’accusations de détournement de fonds mis à sa disposition pour mener à bien sa mission à la tête de la Cdvr, il a fait savoir que c’est les sbires du pouvoir en place qui ont « tenté de l’humilier ».

« On a Sali mon nom, ma famille, et Ouattara a laissé faire alors qu’il sait ce que j’ai fait pour lui et sa famille » a-t-il indiqué. Toutes choses qui ne l’empêchent pas de croire en ses chances et de devenir le prochain président de Côte d’Ivoire.