La Nouvelle Tribune

Lutte contre Boko Haram au Cameroun : Amnesty dénonce l’arrestation d'enfants

Espace membre

Dans l’extrême nord du Cameroun 80 enfants sont détenus. Ils sont accusés d’être proches de la secte islamiste nigériane Boko Haram.

Arrêtés en plus d’une quarantaine de d’adultes dans une école coranique, ces enfants sont gardés dans un centre d’encadrement de mineurs à Maroua toujours dans la partie septentrionale du Cameroun.

Selon les autorités camerounaises, ces enfants étaient entrain d’être préparés à la mission de kamikazes pour la secte terroriste nigériane. Mais cette accusation, selon des organisations de défenses des droits de l’homme et des enfants, n’est pas fondée. Parmi ces organisations, l’Ong Amnesty international appelle à la libération des enfants.

Amnesty international estime que cette arrestation est une violation des droits humains puisque les enfants sont privés des soins familiaux. Selon les parents des enfants qui seraient originaires des villes à proximité du Nigéria, ils avaient été confiés à des maîtres coraniques pour leur éducation religieuse et pour leur sécurité. Les parents qui se sont rendus à l’Institut camerounais pour l’enfance n’ont pas pu récupérer leurs enfants.