La Nouvelle Tribune

Côte d'Ivoire : la CPI tient à juger Simone Gbagbo, le gouvernement s'oppose

Espace membre

La galère du couple Gbagbo se poursuit depuis leur défaite face aux rebelles menés par Alassane Ouattara devenus ensuite président. En effet, alors que le gouvernement ivoirien avait refusé l'extradition de Simone Gbagbo à la CPI, la cour pénale internationale semble ne pas vouloir lâcher l'affaire.

Elle vient de confirmer en appel la décision déjà soutenue en décembre dernier : Simone Gbagbo doit être extradée vers la Haye. Mais à Abidjan, on en a que faire de cette nouvelle confirmation. Ce qui peut étonner plus d'un vu la célérité avec laquelle, son mari, le président Laurent Gbagbo avait été conduit à la CPI. Simone Gbagbo est accusée de crimes contre l'humanité après les événements qui ont suivi la crise électorale dans le pays. Abidjan avait justifié son refus en affirmant être capable de juger l'ancienne première dame. Cette dernière avait été condamnée à 20 ans de prison récemment.