La Nouvelle Tribune

Burundi : Nkurunziza annonce son retour, Niyombare ordonne la fermeture de l'aéroport

Espace membre

16h - premier bilan des affrontements suivant l'annonce de Niyombare : un mort du côté des policiers (soutiens à Nkurunziza), deux du côté des manifestants et une cinquantaine de blessés

15h - Alors que le président Nkurunziza annonce son retour dans le pays pour tenter de reprendre la main, le chef des putschistes a ordonné sur une radio la fermeture de l'aéroport et des frontières. Il a demandé aux forces de l'ordre de sécuriser l'aéroport et à la population d'assister si possible les militaires. Les lumières ont été éteintes à l'aéroport, et les militaires patrouillent

12h - Assiste-t-on à un putsch au Burundi ? Difficile pour l’instant de répondre par l’affirmatif. Mais on apprend que, Godefroid Niyombare, un ancien chef des renseignements burundais a annoncé il y a quelques instants la destitution du président Pierre Nkurunziza qui est actuellement en Tanzanie où il prend part à un sommet régional pour la résolution de la crise qui fait rage dans son pays.

Il a fait cette déclaration sur une radio privée burundaise. Dans sa déclaration a-t-il dit «  Le président Pierre Nkurunziza est destitué de ses fonctions ». Il a par la même occasion annoncé la dissolution du gouvernement. Pendant ce temps, apprend-on de sources concordantes, des militaires fidèles au président Pierre Nkurunziza, ont assiégé la radio publique burundaise. Godefroid Niyombare, l’homme qui a annoncé la destitution de Pierre Nkurunziza, est chef d’état major éjecté de son poste de N°1 du renseignement burundais, il y a trois mois, en février dernier. Affaire à suivre.

Vidéo:  scène de liesse à Bujumbura