La Nouvelle Tribune

Envoi de soldats en Arabie Saoudite : Macky Sall et les "tirailleurs" sénégalais version 2.0

Espace membre

Le temps ne donne pas raison aux Africains. D'aucuns pensent en effet que ce n'est qu'une question de temps, pour que l'Afrique sorte de sa léthargie, de son inconscience pour enfin prendre en main son destin. Même si de plus en plus d'africains affirment leur amour pour leur pays, leur continent, c'est loin d'être le cas de leurs dirigeants.

Sinon comment comprendre, que le Sénégal, un des pays phares de l'Afrique de l'Ouest décide d'envoyer des troupes pour une guerre qui est loin d'être la sienne? Faut-il rappeler à Macky Sall, le président sauveur et soutien de l'Arabie Saoudite, que le même pays n'a pas levé un petit doigt quand le mali voisin était victime des terroristes? Faut-il lui rappeler, que, selon plusieurs analystes occidentaux, plusieurs ressortissants de ce pays sont accusés de soutenir le terrorisme international? Que sait Macky Sall de la guerre au Yémen? Avait-il levé le petit doigt pour le Kenya? ou encore le Nigéria? Quant au Mali, combien de soldats sénégalais avaient été déployés en son temps?

Tout se passe comme si les dirigeants africains n'avaient aucune idée de leur priorité dans un monde certes ouvert, mais avec des pays qui ne défendent que leurs intérêts et rien d'autres! Nous espérons avec force et vigueur que l'assemblée nationale du pays pourra faire fléchir le président Sall.

Lire : Sénégal : les députés contre l’envoi de 2100 soldats au Yémen

Des soldats utiles ailleurs

A l'heure où l'Afrique fait face à la recrudescence des actes terroristes, le Sénégal a mieux à faire que d'envoyer des soldats hors du continent. Le Sénégal n'est peut-être pas confronté à ce problème, pour le moment, mais aucune mesure ne serait de trop. Les pays africains devraient s'unir pour mettre fin au terrorisme sur le continent, ce, afin d'apporter une situation sécuritaire favorable au développement. Ces milliers de soldats seraient bien utiles au Mali voisin, ou encore au Nigéria ou en Somalie. Mr Le président, on ne sort pas balayer la cour du voisin, quand notre cour est encore plus sale. 

Des milliers de gens meurent en méditerranée pour fuir la misère entretenue sur le continent. Pendant ce temps, le Sénégal de Macky Sall joue à Zorro à des milliers de kilomètres de ces compatriotes. Nostalgique de la deuxième guerre mondiale, l'ancien apôtre d'Abdoulaye Wade devenu président et ennemi de ce dernier, a peut-être envie d'envoyer ses soldats (tout comme les tirailleurs de la seconde guerre mondiale dont on ne cite que vaguement la présence dans les livres d'histoires) servir de boucliers humains dans une guerre que la plupart des siens ignorent les tenants et aboutissants. Peuple sénégalais, ce coup de gueule n'est pas une insulte, mais nul ne devrait agir ainsi, pas même votre président.

Bravo Macky, après Charlie, te voilà au Pays de l'or noir. Que Dieu préserve ses soldats !