La Nouvelle Tribune

Nigeria : un charnier découvert à Damasak

Espace membre

Au moins une centaine de corps ont été dénombrés dans un charnier qu’une force mixte composée de soldats tchadiens et nigériens ont découvert à Damasak ce vendredi. Les soldats de la coalition africaine qui ont pris cette ville des mains de Boko Haram, il y a seulement quelques jours, ont annoncé avoir fait cette horrible découverte près d’un fleuve de la localité. Des corps ont été également découverts pullulant dans les recoins du pont qui traverse une partie de ce fleuve.

Dans leur description, les soldats indiquent qu’ils ont vu des corps sans tête, ou ayant des membres amputés.  Ils distinguent des corps d’enfants, de femmes et aussi de vieillards. Certains de ces corps étaient en décomposition et d’autres asséchés. L’estimation de la centaine avancée par les soldats pourrait être largement dépassée si on s’en tient à des témoignages des rares rescapés de Damasak qui ont affirmé que plus de 200 personnes sont portées disparues. Les témoignages font état de ce que de nombreuses femmes ont été emmenées dans la forêt où elles ont été violées avant d’être abattues.