La Nouvelle Tribune

Nigéria : l’Etat islamique accepte l’allégeance de Boko Haram

Espace membre

Elle l’a demandé, et l’a obtenue. La secte islamiste nigériane Boko Haram vient de voir sa demande d’allégeance à l’Etat Islamique jugée favorable. La demande avait été formulée début mars selon un enregistrement sonore qui a circulé sur internet et attribué à Abubakar Shekau, leader de Boko Haram.

Un peu moins d’une semaine plus tard, Daesh, qui a déclaré un califat dans une partie de l’Irak et de la Syrie réagit. L’organisation djihadiste le fait à travers un enregistrement diffusé ce jeudi 12 mars 2015. Ledit enregistrement est attribué à son porte-parole Abou Mohamed al-Adnani. Dans l’élément sonore d’une trentaine de minutes, il annonce l’acceptation de la demande formulée par Boko Haram, invite les musulmans à se rendre en Afrique de l’Ouest pour rejoindre «nos frères combattants sur place».

Il souligne que Daesh devient plus fort malgré la riposte de la coalition internationale mise sur pied par les Etats-Unis conte elle. Basé dans le nord du Nigeria, Boko Haram fait beaucoup parler de lui désormais. Le mouvement multiplie les exactions et attentats suicides. Il étend même ses tentacules dans certains pays frontaliers du Nigeria, dont le Cameroun et le Niger. Avec cette allégeance de Boko Haram à Daesh, il faut redouter une nouvelle stratégie et plus d’envergure dans ses actions.