La Nouvelle Tribune

Incident diplomatique : Mohamed VI boude Goodluck Jonathan

Espace membre

Entre Rabat et Abuja, le courant ne passe plus.  Le monarque marocain, le roi Mohamed VI n’est plus en bons termes avec le chef de l’Etat Nigérian Goodluck Jonathan à qui il a refusé une conversation téléphonique. Et depuis ce mardi, l’ambassadeur du roi chérifien près Abuja  a été rappelé selon un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération.

Rabat dénonce une attitude peu honnête du président du Nigéria qui veut coûte que coûte surfer sur les relations diplomatiques entre les deux pays pour se faire bonne presse auprès de l’électorat musulman à quelques semaines des élections présidentielles. L’incident diplomatique à l’origine du rappel par Rabat de son ambassadeur à Abuja, est la communication que le pouvoir nigérian a faite autour d’un entretien téléphonique qui selon le ministère marocain des Affaires étrangères, n’a jamais eu lieu entre le roi Mohamed VI et le président Goodluck Jonathan.

En effet, explique Rabat, le président nigérian a souhaité s’entretenir avec Mohamed VI au téléphone, mais celui jugeant inopportun cet entretien a dit purement et simplement rejeté la demande. Le Maroc qui martèle que cet entretien n’a jamais eu lieu en raison du refus du prince chérifien, a des relations très limitées avec le pouvoir en place à cause de son soutien à l’indépendance du Sahara occidental et son refus au projet de reconnaissance de l’Etat palestinien à l’Onu. Pour l’instant les autorités nigérianes, qui ont apparemment d’autres chats à fouetter,  ne se sont pas encore prononcées sur cette nouvelle crise diplomatique avec le Maroc.