La Nouvelle Tribune

Gouvernance : le «Prix Ibrahim» au président namibien Pohamba

Espace membre

On connaît désormais le lauréat du « Prix Ibrahim » 2014 de la bonne gouvernance en Afrique. Il a pour nom Hifikepunye Pohamba, président sortant de la Namibie. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse à Nairobi dans la capitale kényane.

Le choix du président Pohamba, a expliqué le président du comité du prix Salim Ahmed Salim, se justifie par la gouvernance loyale et éclairée qu’il a eue à la tête de la Namibie pendant dix ans. En Afrique,  le pays est cité comme un exemple en matière de bonne gouvernance, de démocratie caractérisée, de respect de la liberté de presse et des droits humains. Le prix qui revient au président Pohamba est constitué d’une enveloppe de 5 millions de dollars et une prime annuelle de 200 milles dollars qui lui sera versé jusqu’à sa mort.

Indice 2014 de la Fondation Mo Ibrahim sur la gouvernance en Afrique : le Bénin régresse de 5 places

Avant lui, et en dehors de Nelson Mandela, lauréat honorifique en 2007, les présidents Pedro Pires du Cap-Vert,  Festus Mogae du Botswana et Joaquim Chissano du Mozambique ont été lauréats, respectivement en 2011, 2008 et 2007.  En 2009, 2010, 2012 et 2013,  le comité n’a pu désigner un président remplissant les conditions requises pour son obtention. Le prix créé en 2007 et décerné par la fondation Mo Ibrahim, distingue et célèbre l’excellence en matière de bonne gouvernance sur le continent noir.