La Nouvelle Tribune

Boko Haram : Omar al-Bashir accuse la CIA et le Mossad

Espace membre

Recherché par la CPI mais malgré tout libre de ses mouvements, le président soudanais Omar Al-Bashir n'a pas pour autant sa langue dans sa poche. Dans une interview délivrée à la chaîne Euronews, le chef de l'Etat soudanais est revenu sur la force soudaine de certains groupes terroristes comme Boko Haram et l'état islamique.

Tout en soulignant leur soudaine force et la capacité incroyable de l'état islamique, qu'il compare à celle d'un véritable état, Omar al-Bashir précise que les valeurs de ses groupes terroristes vont à l'encontre de celles de l'islam. Pour lui, pas de doutes ces groupes bénéficient de soutiens étrangers insoupçonnables : les américains et les israéliens. 

Accusant les services secrets de ces deux pays de fomenter et soutenir ces groupes islamiques en vue de destabiliser des pays entiers: "je dis et je soutiens que la CIA et le Mossad sont derrière ces groupes terroristes. Aucun musulman au monde ne peut perpétrer de tels actes" .

Pour lutter contre ces groupes, il a déconseillé l'usage systématique de la violence prenant exemple sur le degré d'endoctrinement des jeunes combattants, rappelant que les jeunes radicaux combattant aux côtés des terroristes sont sensibilisés à leur cause. " Notre politique est la plus fiable. Après avoir arrêté ces jeunes endoctrinés, nous avons mis en place un système de dialogue avec eux, et nous avons ainsi pu les déradicaliser" a t-il précisé.

Voir l'interview