La Nouvelle Tribune

La réponse de l'ambassade de France au Togo à l'artiste Frédéric GAKPARA

Espace membre

Vous avez publié mercredi 16 novembre (sans d’ailleurs avoir pris le soin de vérifier la véracité des faits auprès de nos services) une lettre particulièrement agressive et insultante mettant en cause un agent de l’Ambassade de France au Togo. L’ambassade ne peut donner de détails sur des dossiers personnels. Mais elle peut en revanche rappeler, pour la bonne information de tous, que les demandeurs de visas sont clairement informés, en amont, des pièces requises en appui de leur demande, pièces nécessaires non seulement à l’instruction du dossier mais également à l’entrée sans encombre sur le territoire français. Les très nombreux ressortissants togolais qui sollicitent chaque année un visa auprès de la section consulaire le savent fort bien. Le fait de fournir un dossier incomplet expose les demandeurs à un risque accru de réponse négative.

La section consulaire de l’Ambassade de France au Togo délivre plus de 6000 visas par an. Ce chiffre est en forte augmentation depuis plusieurs années. Le taux de refus est de seulement 15%, l’un des plus faibles de la région.

Quant à la politique culturelle et artistique de la France au Togo, elle se veut, malgré des budgets en réduction à l’heure actuelle, ambitieuse et facteur d’enrichissement des cultures des deux pays. L’Institut Français du Togo propose, indépendamment de sa médiathèque, une programmation riche et variée au public togolais. Il représente, pour de nombreux artistes un lieu d’échange et de reconnaissance de leur talent.

Nicolas Filliol
Attaché Politique
Ambassade de France au Togo