La Nouvelle Tribune

La Cour pénale internationale inculpe Laurent Gbagbo

Espace membre

Korhogo - L'ancien président Laurent Gbagbo a été informé dans l'après-midi de ce mardi 29 Novembre de son inculpation par la cour pénale internationale. Le mandat a été transmis sous scellés par les juges de la cour pénale internationale et porte sur les crimes commis par ses forces à la suite du second tour de la présidentielle.

Chose promise, chose due, serait-on tenté de dire. En effet, dès la prise de ses fonctions, Alassane Ouattara avait souhaité que son ancien rival soit traduit devant la CPI pour "les crimes qu'il avait commis". C'est désormais chose faite! Le mandat lui aurait été notifié par le procureur général de la Côte d'Ivoire, en présence de deux de ses avocats. Cette inculpation intervient deux semaines avant le début des élections législatives dans le pays. Outre Laurent Gbagbo, Blé Goudé et Simone Gbagbo, sa femme, seront les prochaines personnalités visées par la CPI.

Rappelons qu'un rapport de certaines organisations humanitaires avait accusé les deux camps (celui de Gbagbo et celui de Ouattara) d'avoir commis des crimes pendant la période chaude de la crise. Quid des hommes de Ouattara qui ont été ciblés par ces ONG?

Quelques voix se sont déjà élevées sur les réseaux sociaux, à l'instar de cet internaute (probablement ivoirien) qui s'exprimait sur un site d'information dès l'annonce de la nouvelle : "A un moment où un pays comme la Libye refuse de livrer Séif Al Islam à la CPI, la Côte d'ivoire elle, est prête à livrer tous ceux qui ont combattu aux côtés de Gbagbo. Où est donc la réconciliation tant prônée si la punition va dans un seul sens?"