La Nouvelle Tribune

Libye: Jean Ping et Moustapha Niasse désavouent Wade

Espace membre

Jeudi 9 juin a lieu à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, une réunion du Groupe de contact sur Libye pour discuter de l'aide financière à apporter à la rébellion libyenne. Au cours de cette réunion le président de la Commission de l'Union africaine a rappelé clairement à l’intension de l’assistance, la position officielle de l'union africaine (UA) adoptée et consignée depuis le 10 mars dans une feuille de route unanimement approuvée par les Etats africains.

Jean Ping a de nouveau plaidé pour une solution politique qui passe par un cessez-le-feu, une transition consensuelle débouchant sur des élections libres et transparentes désavouant ainsi en des termes très diplomatiques la démarche du président sénégalais Abdoulaye Wade qui, lui, était hier en déplacement à BENGHAZI fief de la rébellion libyenne pour demander le départ du guide libyen du pouvoir. Cette démarche de M. PING est à saluer, elle vient révéler ainsi à la face du monde que le président sénégalais n’était pas à BENGHAZI au non de l’UA, confirmant ainsi les rumeurs selon lesquelles M .wade aurait été envoyé en mission commandée par les occidentaux qui viserait à saper davantage le moral du guide libyen. Pour beaucoup c’est une visite  téléguidée par les occidentaux qui  rentre en ligne de compte des stratégies de ces derniers pour effriter les derniers soutiens du colonel Kadhafi sur le continent quitte à destabiliser l’Union Africaine (UA) qui jusqu’ici est restée opposée aux frappes de l’OTAN.

Réaction de Moustapha Niasse, Secrétaire général des Forces de progrès du Sénégal

Pour Moustapha  Niasse, M. Wade n’était pas allé à Benghazi au nom de L’UA, ni au nom du peuple sénégalais car le peuple n’a été consulté .Pour lui , M. Wade aurait dû se rendre aussi à Tripoli en se comportant comme un médiateur et non pas comme quelqu'un qui lance des ultimatums indiquant que M. Wade  est très mal placé pour demander à un chef d'Etat de quitter le pouvoir. Pour lui s’il ya quelqu’un qui devrait quitter le pouvoir c’est bien sur Abdoulaye Wade  avec ses élans dictatoriaux  qui se  promène  de pays en pays avec son fils aux frais de l’Etat sénégalais.