La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : les exactions se poursuivent toujours

Espace membre

La Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) a achevé ce mardi 7 juin 2011 sa mission en Côte d'Ivoire au terme de 7 jours de travail. Les représentants de l'organisation ont rencontré tour à tour le Premier ministre, le ministre de la Justice, le ministre de  l’Intérieur, les diplomates, les membres de la société civile et les anciens hauts dignitaires du FPI (Front populaire ivoirien) détenus à l'hôtel La Pergola à Abidjan.

Les membres de la délégation  ont surtout rencontré le lundi 06 juin le président Alassane Ouattara auquel ils ont signifiés que les exactions continuent toujours. Nous avons expliqué au président  « qu’il reste  des ivoiriens qui ont peur et  même quand ils ont subi des exactions ils ont peur de se rendre dans les commissariats, qui souvent n'existent plus car brûlés ou détruits » a déclaré la présidente de la FIDH, Souhayir Belhassen, lors d'une conférence de presse hier à Abidjan. Pour Mme Belhassen, le nouveau pouvoir doit éviter une justice sélective et enclencher au plus vite des actions judiciaires contre tous les auteurs et responsables des graves violations des droits de l'Homme  dans le camp de l’ancien président Laurent Gbagbo comme  dans le camp Ouattara. Concernant l’arrestation des anciens responsables de la cote d’ivoire la FIDH souhaite qu'ils soient formellement inculpés ou libérés.