La Nouvelle Tribune

Au mali la lutte contre la corruption passe à la vitesse supérieure

Espace membre

Quelques jours seulement après l’arrestation et l'inculpation pour crime d'atteinte aux biens publics et détournement de deniers publics de l’ex-ministre malien de la Santé, Ibrahima Oumar Touré placé actuellement sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une autre affaire de corruption, un autre gros bonnet malien vient d’être mis aux arrêts.

Il s’agit d’un colonel de l'armée malienne qui a été arrêté le weekend  à Bamako pour détournement de fonds publics et placé en arrêt de forteresse (sanction disciplinaire restrictive de liberté dont sont passibles des officiers et sous-officiers), il aurait détourné environ 300 millions de FCFA. Avec ces vagues d’arrestation, on peut affirmer désormais que le chef de l'Etat malien Amadou Toumani Touré est résolument engagé à lutter contre la corruption.