La Nouvelle Tribune

Burkina: le calme est revenu à Bobo Dioulasso

Espace membre

Après 48 heures de trouble, le calme est revenu depuis hier samedi 4 juin 2011 dans la ville de bobo dioulasso, capitale économique du Burkina Faso. La ville était livrée depuis le mardi 31 mai à des militaires mutins qui ont tiré en l'air et procédés a des pillages de commerces.

Pour ramener le calme le président Blaise Compaoré a utilisé pour une première fois la manière forte pour mater cette  mutinerie qui s’était déclarée le mardi 31 mai dernier dans le camp Ouezzin. La répression a fait plusieurs victimes, six militaires, une jeune fille (tuée par une balle perdue), une vingtaine de blessés civils et militaires. Même si cette manière forte utilisée a ramené rapidement le calme dans la ville, il est impératif que le président  Blaise Comparé apporte des solutions appropriées à ces séries de mutineries qui témoignent du profond malaise social dans ce pays.