La Nouvelle Tribune

EGYPTE : Hosni Moubarak et deux de ces ministres condamnés à 60 millions d’euros d’amende

Espace membre

Au lendemain de la grande manifestation sur la place Tahrir qui réclamait une justice plus rapide à l’égard de l’ancien président, une première décision de justice est tombée ce samedi 28 mai. La Haute Cour administrative égyptienne condamne l’ancien président égyptien Hosni Moubarak, son Premier ministre et son ministre de l’Intérieur à une amende d’environ 60 millions d’euros.

Hosni Moubarak écope d’une amende  de 200 millions de livres équivalent à 23 millions d'euros, l'ancien Premier ministre Ahmed Nazif à 40 millions de livres et l'ancien ministre de l'Intérieur Habib al Adly à 300 millions .Ces condamnations font suite aux coupures de téléphone et d’internet durant les premiers jours de la révolution qui visaient à empêcher les manifestants de s’organiser via les réseaux sociaux et les sms. Même si cette condamnation semble insignifiante au regard des graves charges qui pèsent contre l’ex président  Hosni Moubarak, elle est quand même à saluer, vivement que la justice  aille plus vite pour éviter que les manifestants ne descendent de nouveau sur la place Tahrir.