La Nouvelle Tribune

Libye: Mouammar Kadhafi lâché par Moscou

Espace membre

Le régime libyen vient de perdre un allié de taille: la Russie qui s’opposait  jusqu’ici au départ du colonel Kadhafi refusant de soutenir les appels à son départ et qui s'était abstenu lors du vote à l'ONU de la résolution 1973 autorisant des frappes internationales contre Tripoli a signé hier la déclaration finale du G8 qui s’est tenu les 26 et 27 mai 2011 à Deauville dans le nord-ouest de la France affirmant que M. Kadhafi avait « perdu toute légitimité ». Pour le président  russe, Dmitri Medvedev, Le monde ne considère plus Mouammar Kadhafi comme dirigeant de la Libye et la Russie est prête à donner des signaux en ce sens au pouvoir libyen, le président russe a même proposé à ses partenaires du G8 sa médiation dans le conflit pour obtenir le départ de Mouammar Kadhafi. Mais à Tripoli, le vice-ministre aux Affaires étrangères, Khaled Kaaim a expliqué dans une conférence que la Libye n’est aucunement concernée par ces décisions ajoutant que son pays allait contacter le gouvernement russe pour vérifier les informations rapportées par la presse rejetant par la même occasion toute médiation outre que celle de l’union africaine (UA).