La Nouvelle Tribune

Cote d’Ivoire : Mamadou Koulibaly, l’actuel président de l’assemblée nationale prêt à prendre la tète de l’opposition.

Espace membre

Dans un entretien exclusif diffusé ce mardi 24 mai sur RFI, le président par intérim du front populaire ivoirien (FPI) le jeune agrégé d’économie, l’actuel président de l’assemblée nationale, l’un des dignitaires du FPI encore libre de ses mouvements a expliqué que son parti a été décapité, que la plupart des dignitaires ont été arrêtés, et que ses cadres sont réfugiés à l’étranger et ne sont pas encore pas encore prêts à revenir au pays.

Ceux qui sont restés évitent de sortir de chez eux de peur de représailles. Il souhaite que le président Ouattara renonce à la revanche, mette fin aux poursuites en justice pour favoriser la réconciliation et la bonne marche de la démocratie dans le pays.  A la question de savoir si le FPI participera au gouvernement d’union national, M. Koulibaly  préfére que son parti joue un vrai rôle dans l’opposition. Il estime que la Cote d’ivoire n’a pas besoin de gouvernement d’union nationale et souhaite que le président Alassane Ouattara, vainqueur des élections, président élu, forme son gouvernement et assume son programme d’action. Le FPI  de son côté jouera pleinement son rôle de parti d’opposition républicaine a-t-il ajouté.