La Nouvelle Tribune

L`UA "confirme mon élection, la question est résolue" (Ouattara)

Espace membre

Le panel des chefs d`Etat de l`Union africaine (UA) sur la crise ivoirienne a "confirmé mon élection" à la présidence du pays, la question est donc "définitivement résolue", a affirmé jeudi soir Alassane Ouattara. "Le groupe de haut niveau confirme mon élection par le peuple de Côte d`Ivoire, à une large majorité et avec une forte participation, comme Président de la République de Côte d`Ivoire", a déclaré à la presse M. Ouattara. "Et donc maintenant la question est définitivement résolue, Alassane Ouattara est bien le président de la république de Côte d`Ivoire", a-t-il souligné. Le panel de chefs d`Etat mandaté par l`UA sur la crise ivoirienne a présenté jeudi à son Conseil de paix et de sécurité ses propositions supposées "contraignantes" qu`il devait adopter pour tenter de mettre fin à la crise née de l`élection présidentielle contestée du 28 novembre en Côte d`Ivoire. Ses propositions n`avaient cependant pas encore été rendues publiques jeudi soir. La victoire de M. Ouattara avait été reconnue peu après le scrutin par la communauté internationale, dont l`UA.

Les représentants de M. Gbagbo ont rejeté quant à eux "la proposition inacceptable" du panel de l`UA, agitant le spectre d`une reprise de la guerre civile. "Le groupe de haut niveau m`a demandé, dans le cadre du rassemblement et de la réconciliation, de faire preuve d`ouverture dans la formation de mon gouvernement et de trouver une sortie honorable à monsieur Laurent Gbagbo, ce que j`ai accepté de faire dans l`intérêt de la paix", a expliqué M. Ouattara."C`est un gouvernement que je formerai et qui comptera des membres des autres partis que je sélectionnerai. C`est différent d`un gouvernement d`union nationale dans lequel des ministres me seraient imposés, ce n`est pas le cas" a-t-il souligné.

"Ce sera un gouvernement formé avec les gens les plus compétents de Côte d`Ivoire pour faire face à une situation désastreuse. Je veux avoir une équipe forte, avec des gens compétents de tous les partis et de la société civile que je sélectionnerai", a ajouté M. Ouattara. "Les mesures qui sont annoncées sont contraignantes, très rapidement, Laurent Gbagbo devra donc quitter les fonctions usurpées qu`il assume depuis le 28 novembre", a-t-il assuré. Interrogé sur les violences qui se déroulent dans son pays, M. Ouattara a jugé: "c`est détestable, c`est une sale image qui est donnée de la Côte d`Ivoire". "Mais nous allons reprendre les choses en main dans quelques semaines, dans quelques jours, Laurent Gbagbo sera parti et nous allons ramener la paix et la réconciliation", a-t-il promis.