La Nouvelle Tribune

Menaces du gouvernement d'Ali Bongo: l'union nationale réagit

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Suite aux différentes déclarations du parti "union nationale" (un) au Gabon suivies de la formation d'un second gouvernement, le Gouvernement d'Ali Bongo actuellement au pouvoir avait annoncé la dissolution du parti union nationale, et demandé la levée de l'immunité parlementaire de son dirigeant. Actuellement refugié dans une résidence des nations unies, le chef du parti de l'opposition a par le biais de son parti diffusé le communiqué ci-dessous. Par ailleurs on apprend ce soir que la télévision de M. Obame a reçu une interdiction d'émission et ce pour une période de 3 mois.