La Nouvelle Tribune

Selon Wikileaks: Bongo aurait financé Sarkozy et Chirac

Espace membre

Selon le quotidien espagnol El pais, qui publie ce mercredi soir plusieurs notes de Wikileaks, près de 30 millions auraient été détournés de la Banque centrale des Etats d'Afrique centrale (BCEAC) par le président gabonais Omar Bongo. Cet argent aurait été en partie reversé à des partis politiques français.

Quatre jours après la mort d'Omar Bongo, un haut fonctionnaire de la banque aurait confié à un diplomate américain installé au Cameroun (Yaoundé) que:

« Les dirigeants gabonais ont utilisé les fonds détournés pour leur enrichissement personnel et, suivant les instructions de Bongo, ont remis une partie de l'argent à des partis politiques français, y compris en soutien au président Nicolas Sarkozy. »

Notons que des informations de ce genre circulaient depuis quelques années, mais c'est la première fois qu'une accusation est relayée par un diplomate étranger si l'on croit les câbles de Wikileaks. Le site qui s'est donné pour missions de révéler les plus grands secrets de ce monde ne finit pas de faire des révélations croustillantes sur la diplomatie mondiale.

Trois présidents africains dont le défunt Omar Bongo font l'objet de poursuites suite à une plainte déposée en France pour des "biens mal acquis".