La Nouvelle Tribune

Violations des droits humains en Gambie: l’Aib poursuit ses dénonciations

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter
Huit hommes condamnés à mort la semaine  dernière sont les seules personnes à avoir  été jugées sur les   centaines qui ont été arrêtées en Novembre 2009, accusées de trahison ou de tentative  visant à déstabiliser le gouvernement. Ainsi, depuis son accession au pouvoir en 1994 à la faveur d’un coup d’Etat, le président Yahya a réprimé la liberté d’expression, a soumis les Gambiens à diverses pratiques illégales. « La Gambie est un pays ou l’on torture et où  les  autorités commettent couramment des violations des droits humains en toute impunité » fustige pour sa part, Estelle Higomet, chercheur  d’Amnesty international sur l’Afrique de l’Ouest.

Marius Kpoguè