La Nouvelle Tribune

Africa Star quitte Dakar

Espace membre

L'émission de télé-réalité musicale, Africa star, a quitté Dakar hier mardi. Les organisateurs ont arrêté la production après seulement trois émissions. Selon l’animateur Claudy Siar, l’explication est à chercher dans les défaillances économiques trouvées sur place au Sénégal.

La deuxième saison du concours de chant Africa star arrête sa production au Sénégal. Après l’enregistrement de trois émissions sur les huit prévues, les producteurs boudent Dakar. Les raisons s’expliquent, précise le promoteur d’Africa star, Claudy Siar, joint hier par téléphone, par le fait que ‘les facilités auxquelles on s’attendait sur place n’ont pas été atteintes’. Sans pour autant entrer dans les détails, l’animateur de l’émission de télé-réalité pour la révélation musicale africaine indique qu’il y a eu des défaillances économiques. ‘Les partenaires ont désisté et il n’y a pas eu d’échanges’, se désole-t-il.

Claudy Siar réfute les explications avancées par certains observateurs, soutenant que l’arrêt de l’émission au Sénégal est dû au manque de soutien de l’Etat sénégalais. ‘Il n’est point nécessaire de chercher la bête entre l’Etat sénégalais et Africa star’, estime l’animateur. Pour lui, l’Etat n’est pas le seul partenaire dans cette aventure, il y a les sponsors privés qui n’ont pas répondu à Africa star. Et pour ne pas continuer à s’endetter, les organisateurs de l’émission de télé-réalité ont décidé de tout arrêter. ‘Pour préserver l’image et les intérêts d’Africa star et de nos partenaires les plus compréhensifs, nous avons jugé mieux de repartir au Gabon provisoirement’, souligne Claudy Siar. Selon lui, après trois émissions produites, le budget dépensé s’élève à plus de 500 mille Euros (environ 327, 5 millions de francs Cfa).

{mosgoogle}Responsable d’Africa star au Sénégal, Papis Ndiaye, joint au téléphone, juge la situation humiliante. ‘C’est frustrant en tant que Sénégalais de vivre cette affaire d’autant plus que je me suis battu pour que l’évènement se passe au Sénégal’, regrette-t-il. Selon lui, des difficultés techniques ont poussé les organisateurs à déplacer l’événement. Africa star entrait dans sa deuxième phase éliminatoire. L’émission devait se faire en direct. Ndiaye est aujourd’hui désolé pour le public sénégalais attaché à Africa star. Surtout que, ajoute-t-il, ‘plus de 200 personnes travaillaient pour l’émission, seule l’équipe de production s’était déplacée à Dakar’.

Les 14 candidats (dont huit garçons) de l’émission de télé-réalité pour la révélation musicale africaine, Saison 2, ont quitté Dakar, hier mardi. Selon les organisateurs, les chanteurs en herbe partent au Gabon, où ils pourront se préparer pour la reprise de l’émission. ‘C’était difficile pour eux de vivre cette situation. Aujourd’hui, ils ont repris le travail et ils enregistrent une vidéo pour Africa star’, fait savoir Papis Ndiaye.

Une date n’a pas été avancée, ni le pays d’accueil pour la suite de la deuxième saison. ‘Nous allons reprendre dans une semaine voire 10 jours, on n’a pas encore choisi de pays, il y a beaucoup de candidats’, précise Claudy Siar par ailleurs animateur de l’émission Couleurs tropicales sur Radio France internationale (Rfi). Africa star s’installe pour l’instant au Gabon, le pays où à débuter l’émission en 2008.

Le Sénégal devait accueillir Africa star du 20 mars au 29 mai 2010. Seules trois émissions ont été produites : les 19 et 26 mars et le 2 avril. Dans un communiqué de presse, diffusé le 8 avril 2010, les organisateurs avaient averti le public de la non tenue de la quatrième émission. ‘Ce programme, expliquent-ils, devait être diffusé en direct, il est impératif pour nous qu’il réponde aux standards internationaux’.

Pour cette deuxième saison, Africa star a regroupé 14 candidats, tous francophones venant du Mali, Bénin, Congo Brazzaville, Rdc, Algérie, Gabon, France (des territoires Dom tom), Sénégal, etc. Le Sénégal était représenté par Sylvia Sylva. L’émission était diffusée sur la Rts 1 et sur 24 autres chaînes télé du monde (3A, France ô, Africable, Télésud, etc.). La première édition, en 2008, à Libreville a coûté deux milliards de francs Cfa. Africa star a démarré du 23 mai au 27 juin 2008 au Gabon avec huit candidats. La première saison a été remportée par le Camerounais Sidney Emanuel Sire-Tum.

SUR LES EMISSIONS PRODUITES AU SENEGAL : Baaba Maal, Coumba Gawlo et Daara J y ont joué leur partition

La joie a été de courte durée pour les nombreux mélomanes sénégalais adeptes d’Africa star. Ils s’attendaient à recevoir 19 stars de la musique africaine et mondiale prévues à l’émission de télé-réalité panafricaine. Mais la deuxième saison n’a pas connu son épilogue. Africa star, débutée le 19 mars à Dakar, s’est arrêtée après seulement trois productions au lieu de huit (prévue du 20 mars au 29 mai 2010).

Le public a eu l’honneur de recevoir des célébrités de la musique internationale. Pour le premier enregistrement à la salle de l’Unité africaine du Cices le 19 mars dernier, le chanteur jamaïcain Sean Paul était l’invité d’honneur. Il a accompagné les candidats dans leur prestation scénique. Le 26 mars, c’était autour du groupe Magic System, du lead vocal du Dandé Léñol, Baaba Maal et du chanteur zouk, Thierry Cham, de bercer le public des notes de leurs musiques. Le 2 avril, la diva sénégalaise Coumba Gawlo Seck et le groupe Daara J sont venus accompagner cette émission, animée par Claudy Siar. Youssou Ndour, Thione Seck, Ismael Lô, les Ivoiriens Tiken Jah Facoly, Alpha Blondy, le Malien Makobé n’ont pas eu la chance de venir à Dakar. Africa star est arrêté depuis le 10 avril dernier.

{mosgoogle}Les 14 candidats étaient appelés à se produire en live lors de l’enregistrement des émissions et en compagnie des chanteurs invités. Les chanteurs en herbe avaient à leur disposition des professeurs de chant, de danse et d’expression scénique pour se préparer à la compétition. Le vainqueur d'Africa star empochera 10 millions de francs Cfa et un véhicule 4x4, en plus de la production d’un album par un major américain.(seneweb)