La Nouvelle Tribune

Près de 10 milliards de dollars promis pour la reconstruction de Haïti

Espace membre

Les pays donateurs ont promis de verser près de 10 milliards de dollars au total pour reconstruire Haïti dévasté par un séisme, a annoncé mercredi le secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon.

"Les Etats membres se sont engagés à verser 5,3 milliards de dollars sur les deux prochaines années, et 9,9 milliards au total pour les trois prochaines années et au-delà", a déclaré M. Ban, à l'issue d'une conférence internationale de bailleurs de fonds au siège new-yorkais des Nations unies.

Ces sommes dépassent largement les espérances des organisateurs, qui pensaient pouvoir recueillir environ 3,8 milliards de dollars pour les dix-huit prochains mois pour remettre l'économie d'Haïti sur les rails. "Aujourd'hui la communauté internationale a répondu présente, de manière spectaculaire, aux côtés de Haïti et de son peuple", s'est félicité le chef de l'ONU.  "Maintenant vient le tour de la mise en œuvre, de la réalisation de notre promesse et de la transparence. Nous devons assurer que l'argent arrive à Haïti en temps voulu et garantir qu'il soit dépensé de manière avisée et coordonnée", a averti M. Ban.

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a dit espérer que "la reconstruction sera conduite par les Haïtiens (...) transparente, coordonnée et guidée par l'exigence de résultats". Mais "l'aide n'a jamais sauvé un pays", a-t-elle ajouté. "Notre objectif doit être de renforcer les Haïtiens" pour qu'ils puissent assumer le développement de leur pays. "Parfois, on peut être fier d'appartenir à la communauté internationale", a commenté pour sa part le ministre des affaires étrangères français, Bernard Kouchner.

Les plus importantes contributions ont été promises par les Etats-Unis, qui se sont engagés à verser 1,15 milliard de dollars, et par les vingt-sept pays de l'Union européenne avec un engagement total de 1,235 milliard d'euros, soit environ 1,6 milliard de dollars. Quelque cent trente-huit pays, plusieurs organismes internationaux, comme le FMI, ainsi que des ONG et des membres de la diaspora haïtienne étaient représentés à cette conférence, présidée par le chef de l'Etat haïtien René Préval.

Le séisme de magnitude 7, qui a ravagé Port-au-Prince le 12 janvier, a fait des dégâts estimés à près de 8 milliards de dollars, l'équivalent de 120 % du PIB de Haïti. La catastrophe a tué au moins 220 000 personnes et fait 1,3 million de sans-abri.
(le monde)