La Nouvelle Tribune

Sur les traces des trésors perdus

A lire

Gambie : arrestation du patron des renseignements de Jammeh

France : Sarkozy passe de la politique à l’hôtellerie

se connecter
se connecter
Le sentiment que tout ce que nous signons, contre des contreparties financières, à peine lisibles, ne doit plus animer notre besoin de développement est la seule chose qui convienne en ce siècle où l'on peut faire de l'or avec nos richesses humaine et intellectuelles. Sinon, à terme, la catastrophe pour les générations à venir, serait pire que tous les génocides que les armes insidieusement livrées, à travers des accords secrets, permettent à nos chefs, assoiffés de pouvoir, de commettre.

Elles sont bien chez nous, ces ressources et les marchés existent dans notre sous région; réfléchissons tout simplement à les promouvoir et à les mettre en adéquation, dans l'intérêt de la nation; nous mériterons un autre regard.

Christian Désiré HOUSSOU