La Nouvelle Tribune

Ntic: Google s'attaque à Facebook et Twitter

Espace membre

Facebook et Twitter ont-ils du souci à se faire? Lundi soir Le géant de l'internet Google a annoncé le lancement prochain d'un nouveau service très web 2.0; Dénommé Buzz d'après le site zdnet.fr, ce service permettra à google de concurrencer les plus performants sites sociaux, à savoir facebook et twitter.

De quoi s'agit-il?

Google commence à en avoir marre de voir les deux plus grands réseaux sociaux du moment augmenter en taille, en performance et en nombre d'abonnés. Sans oublier que facebook a, décidé très récemment de s'attaquer au marché de google en mettant à la disposition de ses abonnés un vrai service de messagerie, assez complet, avec ajout de pièces jointes, et plus fort, la possibilité d'y accéder sans passer par l'interface traditionnelle de facebook... (info ou intox?)

Que fait google?

Google semble répliquer, (ou peut être y pensait bien auparavant), en ajoutant à son désormais célèbre système de messagerie, gmail, un service social assez complet, d'après ses dirigeants.
Contrairement à ce qu'on peut penser, il ne s'agit pas d'nitégrer des modules d'interconnexion avec les deux réseaux sociaux, mais de créer son propre réseau social pour directement concurrencer les deux autres.

Petite menace ou vrai danger pour facebook et twitter

{mosgoogle}A ce moment précis on ne saurait affirmer avec exactitude s'il s'agit d'une simple menace, entendez par là, que les nouvelles fonctionnalités e google ne pourront en rien destabiliser facebook et twitter, ou d'un vrai danger pour ces derniers. N'oublions pas que google avait déjà lancer un petit réseau social dénommé orkut qui a connu un succès mitigé.
Mais il ne faudrait pas oublier, que cette fois-ci, il ne s'agit pas d'une création, mais plutôt d'un complément à un son célèbre système de messagerie gmail. Quand on sait que google détient de nombreux sites célèbres comme picasa et youtube, qui seront directement intégrés au réseau social, il y a de quoi frémir... pour le bonheur des internautes (et du vainqueur de ce combat facebook, twitter, google)

Comme le disent les anglais, Wait and see...

En partenariat avec blogtic.net