La Nouvelle Tribune

Dadis souffrira pour le reste de sa vie d’une dépression mentale aux conséquences imprévisibles

A lire

Gambie : après sa démission, Jammeh remercie son “vrai” ami

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

se connecter
Le seul ennui, c’est que les Américains et les Français disent qu’il n’en est pas question. Dadis Camara vivant à Conakry, même irréversiblement dépressif, resterait un enjeu et peut-être une hypothèque pour la poursuite du processus de transition. La Libye est une option. Mais elle a besoin de l’aval de Kadhafi. Dadis l’appelle Papa Kadhafi, c’est vrai. Mais le Guide n’oubliera pas que le fils impétueux a préféré Ouagadougou pour la médiation avec l’opposition, au lieu de Tripoli.
(courrier international)